Le Pavillon des Princes

Produire à partir de la mémoire du lieu / Storytelling for a French heritage restaurant

Le projet du Pavillon des Princes dans le 16e arrondissement parisien s’est articulé autour de trois espaces, trois ambiances, pour une expérience mémorielle et narrative, pour un instant ou pour une journée, destinés à une clientèle de passage ou d’habitués. Un «story telling» exceptionnel, produit de l’identité et de la mémoire des lieux.

Élévation projet façade, archives de Paris.

LA GUINGUETTE DES PRINCES

C’est le privilège du pavillon des Princes d’être inscrit dans un site classé.

C’était donc une évidence que d’occuper autant l’intérieur que l’extérieur des bâtiments existants, été comme hiver, tout au long de la journée.

 

 

Entre terrasses urbaines et jardin du bois, les trois espaces extérieurs du pavillon ont été pensés ouverts sur la ville de manière graduée, polyvalents, et comme autant de réceptacles d’événements culinaires ou festifs, ordinaires ou extraordinaires, allant du repas dominical aux banquets sportifs ou grand événement tel que Roland Garros.

type 1 – terrasse minéralisée très ouverte sur la ville, pour un repas rapide au soleil ou un simple verre le temps d’une partie de pétanque.

type 2 – terrasse bois avec pergola végétalisée, en prolongement du restaurant et de son jardin d’hiver, pour des dîners d’été ou goûters d’hiver, ambiance guinguette pour programmations ou simple apéritif dînatoire.

type 3 – jardin planté à l’anglaise traité comme un prolongement du bois de Boulogne. Un coin vert pour des événements type fire camp et concerts intimes le soir, jusqu’aux jeux pour les plus petits : les dimanches en famille.

Jeu de boules au bois de Boulogne, Collection Jules Beau, photographies sportives, 
Tome 8, années 1898-1899, Bibliothèque nationale de France.

Un espace en plein air ouvert à tous. Une ambiance de dimanche à la campagne, de sous bois et de tonnelles. Une guinguette de qualité.

 

LE BAR
« CANTINE CONTEMPORAINE »

C’est une ambiance de vestiaire, de coulisses, de cuisine, de salle commune, conviviale et décontractée, familière et familiale, avec ses grandes tables de bois clair, son comptoir, ses matériaux inspirés de l’univers hygiéniste et technique des années folles (carrelage, marbre, terrazzo, granito, chromes, produits verriers, tissus type suédine et jersey, quelques résines colorées, etc.)

Stade Roland Garros, Mlle Alvarez avec sa jupe-culotte, 
photographie Agence Meurisse, 1931, Bibliothèque nationale de France.

Un espace baigné de lumière naturelle, avec vue sur l’environnement végétal à travers une véranda redessinée selon une esthétique en accord avec le pavillon d’origine et dans un langage contemporain.

C’est une mi-temps festive et culinaire, un avant ou un après match, un passage éclair pour un repas sain sur le pouce, servi à même le «plan de cuisine» (type bar à bruschetta) ou un après-midi à boire un verre (type bar à jus), le temps d’un café ou celui des longues discussions arrosées de pintes ou de rosé en terrasse.

Accueil, échange et partage au comptoir ou aux grandes attablées.
L’univers décontracté se veut propice aux échanges sportifs et à la camaraderie.
UN RESTAURANT ENTRE
SALLE A MANGER & JARDIN D’HIVER

C’est le cœur de la «maison», le lieu de la réception, luxueux, avec ses grandes baies sur jardin, sa charpente apparente*, ses plantes d’intérieur abondantes, ses tapis et son ambiance domestique, confortable, rassurante, voire intimiste.

Une maison de plaisance à la lisière du bois, aux frontières ambigües: un jardin au dedans et une salle à manger au dehors.

La lumière et le rapport à l’extérieur est gradué depuis le foyer, dans l’ombre et l’intimité de la maison, jusqu’à la pergola assurant une transition avec les terrasses, le bois et la ville. Autant de nuances à proposer à une clientèle qui peut souhaiter ne pas être vue ou au contraire s’exposer.

Auteuil, intérieur d’une serre du jardin fleuriste municipal, 
photographie Agence Meurisse, 1921, Bibliothèque nationale de France.

Le temps du repas, été comme hiver, du déjeuner au souper, dans une atmosphère de plaisance, entre nature et culture, entre confort et réconfort.

All rights reserved © atelierPAMPA 2017